L’homéopathie en médecine douce

L’homéopathie en médecine douce

Depuis quelque temps, on sent une vraie tension entre la médecine générale et l’homéopathie. Cette dernière fait partie de ce que l’on appelle la médecine douce qui laisse le corps réagir à sa manière face aux maladies.

Un traitement plus long, mais fiable

Et si on laisse notre corps parler parce que, visiblement, on ne lui a pas donné la parole depuis longtemps. A chaque fois que l’on tombe malade, on va chez le médecin qui va remplir une ordonnance et on achète les médicaments y afférents. Cependant, on ne nie pas que la médecine a ses limites, par exemple face aux cancers, les chercheurs sont encore en plein travail. Il est pourtant logique que si on tombe malade, c’est parce qu’on n’a pas été prudent sur chaque action que l’on a faite. Rien ne presse, tout commence par une bonne hygiène de vie.

Et si on apprend à mieux-vivre


Manger est une des activités que l’on fait que nous ne pensons même pas à y prendre soin. Tellement, on avale chaque aliment que l’on trouve et on ne se rend pas compte de ce que cela apporte à notre corps. Les médecins ne nient pas qu’il y ait dû laisser aller sur cette manière de manger. Normalement, un humain doit manger sa ration de trois fois par jour. Et c’est là que les nutritionnistes travaillent pour nous fournir la bonne qualité et quantité de nourritures qui nous conviennent. Beaucoup d’entre nous oublient de boire nos huit verres d’eau par jour, alors que c’est essentiel pour le bon fonctionnement du corps. Et puis le sommeil qui est aussi primordial est de plus en plus délaissé.
On ne néglige pas la consultation médicale, mais l’homéopathie aide le corps à se réorganiser lui-même pour que la maladie ne revienne plus.